Conversations au Liban

Conversations

Je rencontre quelqu’un pour la première fois et je veux faire bonne impression. Quels seraient de bons sujets de discussion à aborder?

 Pour faire une bonne impression, vous devez observer les règles suivantes : souriez, dites « MARHABA » (bonjour), et donnez une poignée de main ferme. Parfois il est approprié de donner la bise (3 fois), qui est une tradition française transmise durant la période de la colonisation de 1919-1944. Ces règles ne s’appliquent pas à une personne de sexe opposé qui suit le code vestimentaire islamique (c’est-à-dire le voile pour la femme, la barbe chez les hommes). Dans ce cas, il suffit de saluer la personne en inclinant la tête en lui disant « SALAM » (paix).

La manière la plus commune de briser la glace est de poser des questions sur la ville ou le village d’origine de votre interlocuteur (il est facile de déterminer la confession des gens selon leur lieu d’origine, ce qui les amène à se montrer prudents dans leurs propos si leur interlocuteur est de confession différente). Les confessions sont des sectes parmi les religions. Il y a 17 confessions au Liban, qui se partagent le pouvoir selon un contingentement négocié en vertu duquel le président de la République doit être un Chrétien maronite, le Premier ministre, un Musulman sunnite, le chef du Parlement, un Musulman chiite, etc.

L’humour est toujours le bienvenu, même au premier contact. Les Libanais ne sont pas du tout formels.

Les Libanais aiment donner une bonne impression en se montrant généreux (par exemple en payant l’addition dans un restaurant). Il est courant d’être invité au premier contact. Le meilleur moyen de réagir devant une telle invitation est de remercier votre interlocuteur et de la décliner poliment (justifiez votre réponse en expliquant que vous ne voulez pas le déranger). En général, votre interlocuteur insistera, auquel cas il serait inconvenant de refuser l’invitation.

Lorsque vous rendez visite à des Libanais à leur domicile pour la première fois, il est d’usage d’apporter des fleurs. Si vous êtes invité à un repas chez eux, offrez-leur des « Baklava » (gâteaux libanais), comme le veut la coutume.

Évitez de discuter de religion au premier contact. C’est un sujet très délicat au Liban. Nombre de personnes pensent que les différences religieuses ont été la cause de la guerre civile (1975 - 1990). Si le sujet est soulevé, les gens l’aborderont avec beaucoup de tact. Vous ne connaîtrez leur opinion réelle que lorsque vous serez devenus de bons amis.

La politique occupe l’esprit de tous les Libanais. Lorsque vous avez épuisé tous les sujets de conversation, vous pouvez parler de politique. Vous serez impressionné par la connaissance qu’ont les gens en général des affaires internationales. Vous verrez rarement des Libanais qui ne sont pas renseignés sur la politique mondiale, régionale et locale. Soyez prudent, parce que cela pourrait vous engager dans de très longues conversations!

Liban Liban


Haut de page